Toutes les actualités

Pour la première fois, des chercheurs belges montrent qu’une infection virale par un gammaherpèsvirus induit une adaptation du système immunitaire permettant de contrôler à long terme les réponses allergiques.

Wildlife Population Health

Dans le cadre d'un échange ERASMUS, notre collègue Ignacio García Bocanegra (DVM, PhD, Dip ECZM Wildlife Population Health) de la FMV de l'Universidad de Córdoba sera dans nos mûrs la semaine prochaine (salle Firmin Liégeois). Celles et ceux qui sont intéressé(e)s, sont invité(e)s au séminaire qu'il donnera en anglais le jeudi 22 juin à 14h. Le thème retenu est le suivant : "The role of wildlife as reservoirs of infectious diseases in Spain”. Après son exposé, une période d'échanges avec celles et ceux qui sont intéressé(e)s sera organisée en vue de dégager des pistes de collaboration en matière d'enseignement et de recherche. Sa bibliographie est accessible en suivant ce lien PubMed: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/?term=Garc%C3%ADa+Bocanegra+I

Il sera brièvement présenté par Véronique Renault.

Appel à candidature dans le domaine de la myopathie atypique !

Cela vous intéresse de réaliser une recherche sur la myopathie atypique ? Si oui, pour avoir des informations sur le projet de recherche, contactez Mme Dominique Votion (Dominique.Votion@ulg.ac.be). Cette recherche est associée à un poste d'assistant, pour obtenir des informations, contactez Mr Pascal Gustin (P.Gustin@ulg.ac.be).

DESCRIPTION DE LA FONCTION                                      

Les Autorités de l’Université de Liège ont procédé le 9 juin dernier en présence du Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, à la pose de la « première pierre » de la future Clinique Vétérinaire Universitaire, hôpital académique pour les soins aux animaux unique en Fédération Wallonie-Bruxelles, qui représente un investissement global de 18 millions d’euros.

A l’attention des chercheurs en SCIENCES DE LA SANTE !

Nous vous informons que l'appel à projets "Crédits sectoriels de recherche en sciences de la santé – FSR 2017" est ouvert et que la date de clôture est fixée au jeudi 29 juin 2017 à 14h précise.

Les poissons expriment une forme de fièvre en réponse à une infection. Celle-ci peut leur sauver la vie. Elle est induite par la même molécule que celle qui déclenche de la fièvre chez l’homme, révèle une étude publiée dans Cell Host & Microbe et conduite par le Pr Alain Vanderplasschen du laboratoire d’Immunologie-Vaccinologie.

Offre d'emploi - réalisation d'un doctorat en sciences vétérinaires

Projet de thèse de doctorat.

Le laboratoire de virologie vétérinaire et de maladies virales animales (Prof. E. Thiry, www.dmipfmv.ulg.ac.be/virovet), du centre de recherche FARAH (Faculté de Médecine vétérinaire, Université de Liège) initie un projet de doctorat sur l’étude des norovirus, contaminants viraux de denrées alimentaires et agent viral principal des gastro-entérites d’origine alimentaire.

Ce projet est intitulé : «Identification et quantification de norovirus infectieux pathogènes pour l’homme dans les denrées alimentaires».

Le  Pr Alain Vanderplasschen vient de recevoir le prix GSK Vaccines qui récompense ses recherches sur l'herpès virus de la carpe koï qui ont déboucher sur la mise au point de vaccin vétérinaires originaux. Retour en images sur la cérémonie et le discours du lauréat. 

Ce 23 novembre, un agneau nouveau-né provenant d'un élevage situé dans la région de Dinant et montrant les altérations morphologiques typiques d'une arthrogrypose a été présenté à la clinique d'autopsie. Il s'est avéré que cet animal présentait aussi une porencéphalie, une hypoplasie cérébelleuse et une micromyélie. En intégrant la date de la saillie d'une part et la fenêtre de sensibilité des foetus de l'autre, ces observations suggèrent que le virus recirculait dans la région de Dinant dans le courant du mois d'août 2016.

Chaque année, à l'occasion de la Semaine de l'arbre, de nombreuses communes wallonnes distribuent des plants gratuitement. Cette année 2016 est placée sous le signe de l'érable.  Parmi les plants qui seront distribués, l'érable sycomore, réputé très dangereux pour les chevaux de prairies. Le Service Public Wallonie et le Dr Dominique Votion mettent en garde et prodiguent quelques conseils afin de limiter les risques.

Plus d'informations sur la maladie : http://www.myopathie-atypique.be 

Le laboratoire d'hématologie GIGA-R recherche 2 candidat(e)s pour la réalisation d'un doctorat en sciences biomédicales.

Sujets :

  • Modulation de la réaction greffon-contre-hôte lors d’une greffe de cellules souches hématopoïétiques.
  • Reconnaissance de cellules myélomateuses par des nanobodies.

La Direction de la Recherche et du Développement a le plaisir de vous informer que l’ERANET CORE ORGANIC Plus va lancer un nouvel appel à projet en recherche bio fin de cette année

Le virus Usutu est un Flavivirus africain transmis aux oiseaux par les moustiques. Par un concours de circonstances non élucidé, ce virus a émergé à Florence (Italie) lors de l’été 1996, où il a causé la disparition de nombreux oiseaux autochtones, surtout des merles noirs (Turdus merula) chez qui il est extrêmement virulent. Le Réseau de Surveillance Sanitaire de la Faune Sauvage et le service de Pathologie annoncent sa détection dans les tissus d’un merle trouvé mourant ce jeudi 29 septembre dans la commune de Lincent.

 

Le nouveau site web de la Station Expérimentale CARE-FePex est en ligne via le lien suivant http://labos.ulg.ac.be/care-fepex/

Lors du symposium international "AESA 25 years Animal epidemiology: past, present and future" qui s'est déroulé du 7 au 9 septembre 2016 au Crowne Plaza à Liège, deux prix pour les meilleurs posters ont été attribués à des membres de l'Université de Liège : Monsieur Bachir Souley Kouato et Monsieur Robert Sèmanou Dognon.

Avis de poste à pourvoir : Directeur (trice) de la “Plate-Forme d'Infectiologie expérimentale” du Centre Inra Val de Loire Tours

 

Recherche contractuelle en matière de Sécurité des aliments et Politique sanitaire des animaux et végétaux : appel pour l'introduction de nouveaux projets de recherche RT et RF (exercice 2017).

Date limite pour l'envoi des propositions le 9 septembre 2016 à minuit

Méfiez-vous des apparences… Sous ses airs inoffensifs, l’hépatite E pose pas mal de questions, tant en terme de santé publique que de santé animale. Car ce virus infecte aussi bien les hommes que les porcs et les sangliers.  Un recherche menée par l'équipe d'Etienne Thiry, publiée dans Transboundary and Emerging Diseases

L'équipe de recherche de Mutien-Marie Garigliany (Santé publique vétérinaire)  révèle le comportement étrange du parvovirus félin. De quoi se poser des questions sur l’utilisation des virus dans la lutte contre les cancers ! Une recherche publiée dans BMC Veterinary Research.

En se penchant sur une thématique de recherche peu prisée dans le monde scientifique, Frédéric Gandar, Alain Vanderplasschen et leur équipe ont eu une bonne intuition. L’étude de l’herpèsvirus testudinin 3 - un herpèsvirus causant des mortalités importantes chez plusieurs espèces de tortues terrestres protégées - leurs ont permis de nombreuses découvertes, ainsi que la « une » de la revue Journal of Virology.

La seconde édition du FARAH Day (la cinquième «Réunion annuelle du personnel scientifique») s’est déroulée le 16 Octobre 2015. Cette édition a été une nouvelle fois un succès, avec en outre, une audience plus large que les années précédentes. 

La journée s’est terminée par la cérémonie de remise des prix en présence du Dr. Ir. Isabelle HALLEUX, Directrice de l'Administration R&D de l'Université de Liège.

FARAH Day – Cinquième édition

La cinquième édition du FARAH Day de notre Faculté aura lieu le 16 Octobre 2015. Cet événement remplace notre journée scientifique traditionnelle. Le but de cette réunion est de promouvoir la vie sociale et la recherche scientifique au sein de la Faculté et de renforcer les interactions concernant les différents acteurs de la recherche.

Le FARAH lance son nouveau site Internet

Quelques jours avant le 2ème FARAH Day, nous avons le plaisir de mettre en ligne le nouveau site du FARAH. Ce nouveau site que vous visitez actuellement vous permet de découvrir les spécificités des chercheurs du FARAH. Ce site a bénéficié de l’expertise des développeurs web du Service Général d'Informatique (SEGI) de l’ULg, en particulier d’Aline Henrion et de Rudi Verwimp, ainsi que de la collaboration de Julie Louis des Relations extérieures et Communication de l’ULg que nous remercions.

Fruit d’un investissement global de 840.000 euros consenti sur fonds propres par l’ULg, à travers le pôle équin de sa Clinique vétérinaire universitaire, l’IRM équin est unique en Wallonie et est le premier équipement de ce genre disponible en milieu universitaire en Belgique. L’IRM est désormais opérationnel et prêt à recevoir ses premiers « patients » sur le site de la Faculté de Médecine vétérinaire de l’ULg au Sart Tilman.

Trois chercheurs de la faculté de Médecine vétérinaire (Daniel Desmecht, Bernard Mignon et Alain Vanderplasschen), soutenus par le doyen Pascal Leroy, ont imaginé de créer un nouveau centre structurel de recherche. Son nom ? FARAH, pour Fundamental and Applied Research for Animals and Health. Au-delà des aspects logistiques, FARAH poursuit trois autres objectifs : favoriser la mobilité des scientifiques, augmenter la qualité des recherches et encourager les interactions avec des interlocuteurs extérieurs, tant universitaires que privés. Lire l'article du 15e jour du mois

Quel prédateur s’en prend donc aux marsouins, de plus en plus nombreux à échouer sur les plages de la mer du Nord marqués dans leurs chairs par des lésions inhabituelles ? Les spécialistes qui se posent la question depuis quelques années tiennent désormais un coupable : des phoques gris qui, jusqu’à présent, ne s’en étaient jamais pris à ce genre de victimes. Ils ont été confondus par leur ADN décelé dans les plaies, comme l’ont démontré Thierry Jauniaux et Mutien-Marie Garigliany, chercheurs au sein du laboratoire de Pathologie animale de l’Université de Liège. Mais les raisons de ces attaques inédites restent encore à déterminer.

Assurant la coordination d'un réseau international, le Professeur Didier Serteyn et le Docteur Dominique Votion, tous deux de la Faculté de médecine vétérinaire de l'Université de Liège et du Centre Européen du Cheval de Mont-le-Soie, tentent de lever le voile sur la myopathie atypique chez les chevaux. Alors que nous vivons aujourd'hui une recrudescence de cette maladie musculaire, les chercheurs avancent au galop et proposeront début 2010 deux publications collectives qui permettront de mieux comprendre la maladie.

Jusqu’à présent, la communauté scientifique considérait que les pneumonies virales fatales dues aux virus de la grippe (influenza) obéissaient à un scénario standard. Les travaux récents menés par les chercheurs du laboratoire de Pathologie de la Faculté de Médecine vétérinaire dirigé par le Pr Daniel Desmecht ont prouvé qu’il n’en était rien ! En prenant deux souches de virus radicalement différentes mais tout aussi virulentes, ils ont démontré que l’on obtenait deux maladies objectivement différentes ! En clair, deux maladies qui agressent le corps de manière différente. Une belle avancée, qui devrait à brève échéance, déboucher sur le développement de réponses médicamenteuses adaptées à chaque souche du virus influenza. Ce qui n’est pas le cas aujourd’hui…

Outre le désagrément direct que cause une tique à son hôte, cet acarien peut être vecteur de maladies infectieuses. En Belgique, 10% d'entre elles sont porteuses de pathogènes. Deux études récentes, menées par le professeur Alain Vanderplasschen de la Faculté de médecine vétérinaire, révèlent l’existence dans la salive d’Ixodes ricinus (la tique européenne) de protéines capables d’inhiber la réponse immunitaire de l’organisme parasité. Une découverte intéressante tant d’un point de vue fondamental qu’appliqué.

Chaque année, des milliers de gnous traversent l’Afrique de l’Est à la recherche de verts pâturages. Cette grande transhumance s’accompagne de la migration d’un virus appelé « herpèsvirus alcélaphin 1 ». S’il est inoffensif chez les gnous, il est mortel lorsqu’il affecte les vaches des peuples Massaï qui convoitent les même zones herbacées. Benjamin Dewals, Alain Vanderplasschen et l’équipe du laboratoire d’immunologie/vaccinologie de l’Université de Liège ont réussi à déchiffrer ses secrets et à mettre au point un vaccin potentiel. Le résultat de plus de dix ans de recherches.

 

 

Les chevaux olympiques et paralympiques belges s'envoleront bientôt vers la Chine pour les prochains Jeux Olympiques et Paralympiques de Pékin. C'est le Centre de Médecine Sportive de la Faculté de Médecine vétérinaire, dirigé par Tatiana Art, qui a été choisi par le Comité Olympique pour faire passer les tests de résistance aux chevaux qui participeront aux épreuves.

Apparu en 1998 en Israël et aux Etats-Unis, le Koi Herpes Virus (KHV) s’est propagé dans le monde entier. A l’origine d’une maladie contagieuse et mortelle qui touche les carpes koï et communes, ce pathogène cause des désastres écologiques et économiques considérables. Les recherches du professeur de la Faculté de Médecine vétérinaire ont récemment abouti à la mise au point d’un vaccin contre ce virus. Une « success story » dont les résultats sont publiés dans Journal of Virology .